Une bien triste victoire

Presque 24 heures plus tard, j’ai toujours peine à croire ce qu’ont fait nos voisins du Sud. C’est en me rendant au lancement de la collection About Real Life hier soir que les premiers résultats étaient annoncés par Paul Houde; tous en faveur de Donald Trump. Je serrais mon volant en me disant que ça ne se pouvait pas et l’animateur tentait de rassurer son auditoire en prédisant la victoire d’Hillary Clinton. Je pouvais tout de même entendre le scepticisme dans sa voix.

Vers 19hrs, je conversais au bar avec deux New-Yorkais qui suivaient en direct les élections via CNN sur leur téléphone. Trump était toujours en avance mais les gros électeurs n’étaient pas encore sortis et l’espoir que Mme. Clinton puisse remporter la course était encore présent .

En arrivant chez nous, cette lueur était presqu’inexistante. La map des États-Unis était rouge sang. Chez nous, dans le confort de ma maison lavalloise, j’étais morte d’angoisse. Je ne peux m’imaginer ce que je ressentais la population américaine au fur et à mesure que les résultats s’affichaient.

À 2:44am , je me suis réveillée en sursaut et j’ai regardé mon téléphone et c’était indéniable. Le nouveau président venait d’être annoncé. Une fois de plus, un homme peu importe son incompétence venait de remporter contre l’expérience et la sagesse d’une femme. Ils n’étaient pas prêts à voir leur pays dirigé par une femme et je trouve cela d’une tristesse déconcertante. Ce matin, les yeux encore croûtés, j’ai pensé à notre lutte quotidienne pour l’égalité de tous et ça m’a brisé le coeur qu’en une soirée, nous sommes retournés 100 ans dans le passé.

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :