» Dans mon quartier de banlieue »

Chez nous, les enfants jouent dans la rue. Je prends une marche et je salue les voisins. Ma maison

est petite et est constamment en rénovation. Ma rue n’est pas large et les autos ralentissent (du moins, la plupart). Je peux me rendre à l’épicerie à pied et la garderie est à dix maisons. Les chiens se reconnaissent et certains sont même sans laisse.

Chez nous, il fait bon vivre. Les p’tits apprennent à pédaler et savent s’encourager. Les arbres sont mûrs et les clôtures sont croches. Les maisons sont dépareillées et certaines sont abandonnées. Le bruit de la cloche, les parcs remplis et les clochettes de vélos créent une symphonie dans les rues du quartier.

Chez nous, j’en ai eu le coup de foudre. Dès la première visite, il y a cinq ans, j’ai su que c’était la bonne. Ancien petit chalet, devenu maison pour d’autres avant de devenir la nôtre. Vieux secteur donnant la chance aux plus jeunes. Poussées de croissance inscrites sur la porte d’armoire et premiers pas juste à côté du sofa. Vieille maison qui avait besoin d’amour, petite famille qui lui en donne à chaque jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :