Notre expérience en famille au 77 Montréal, festival de musique punk rock sur l'Île Sainte-Hélène

Avant d’être parents, mon chum et moi allions à pratiquement tous les spectacles de musique présentés par nos artistes favoris. Bien des choses ont changé depuis la naissance de nos filles, cet enthousiasme pour pour les shows est resté tout aussi important dans nos vies et nous avons décidé de baigner nos enfants dans ces mers de personnes passionnées par la musique. Elles pourront se vanter d’avoir vu de nombreuses formations autant dans de petites salles intimes que dans des festivals de grande envergure. Nous avons choisi, en tant que parents de ces deux poulettes, de prioriser les arts et la culture et de les exposer à différents médiums afin qu’elles puissent développer leurs intérêts et leur sens critique.

Dès l’annonce de l’édition 2018 du festival 77 Montréal, il était clair que nous amènerions notre petite famille. Nous avions tout prévu pour rendre notre expérience des plus agréables. Nous avons apporté une poussette, un porte-bébé, des bouteilles d’eau réutilisables, des vêtements de rechange et des coquilles insonorisantes. Nous étions prêts!

Je dois d’abord souligner la bienveillance des organisateurs du festival 77 Montréal. En arrivant sur le site, chaque enfant recevait un bracelet. Ce dernier, une fois enregistré auprès de l’équipe, contient les informations de l’enfant ainsi que les contacts à rejoindre en cas d’urgence. Ainsi, dans la situation méga stressante où un enfant s’éloignerait de ses parents, un agent de sécurité pourrait scanner le bracelet et obtiendrait par le fait-même les coordonnées pour rejoindre les parents. J’ai trouvé cette initiative extrêmement sécurisante. Bravo!

Avant que les têtes-d’affiches montent sur scène, nous avons profité de la zone familiale avec les enfants. Au programme: maquillage, coin dessin, confection de slime et jeux gonflables en plus d’avoir accès à un site à l’ombre avec de l’eau gratuite. Les filles auraient pu y passer leur journée!

Je tiens également à souligner l’awesomeness de la communauté punk rock présente hier au festival 77 Montréal. Tout le monde veillait au bien-être et à la sécurité des p’tits. Les miennes ont réellement été chouchoutées par l’ensemble des festivaliers et festivalières de la place. Je parle ici de personnes extraordinaires qui sont trop souvent jugées en raison de leur excentricité et de leur attrait pour une musique forte et revendicatrice. La scène musicale punk rock a vu son apogée à la moitié des années 1990 entraînant avec elle toute une génération de jeunes en quête de changement et dénonciateurs d’un système injustement hiérarchique au détriment de ses marges.

C’est toute cette génération qui s’est déplacée hier au festival 77 Montréal! Ces jeunes devenus parents, cette gang à laquelle je m’associe et qui me rend fière d’être qui je suis aujourd’hui entre autre grâce à tous ces artistes inspirants et désireux de repenser notre société depuis plus de 20 ans déjà. J’y ai revu de nombreuses connaissances de longue date, j’ai jasé avec bon nombre de personnes qui m’étaient inconnues et que j’ai gagné à connaître au fil de la soirée. La température était clémente, la foule l’était tout autant et le site facilement accessible pour les poussettes et les jeunes enfants. Ce n’est que partie remise pour la prochaine année!

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :