Kamouraska, une escapade à la hauteur de mes attentes

La semaine précédent ma petite escapade dans le Bas-Saint-Laurent fût très éprouvante, voire épuisante. Nous avons rempli la voiture des essentiels et nous avons pris la route vers l’inconnu. Nous avions déjà passé par là, sans y porter d’attention particulière, alors que nous roulions pour un séjour dans les Maritimes il y a quelques années. Cette fois-ci, nous resterions chez nous, au Québec pour un weekend dans Kamouraska.

Qu’on se le dise, l’autoroute 20 n’est pas la plus charmante mais la vue prenante du majestueux fleuve Saint-Laurent au moment où nous arrivons dans la région vaut la route un peu bof. Le fleuve, nous le côtoyons quotidiennement sans toutefois apprécier son histoire et son immensité. J’étais sans doute plus vulnérable qu’à l’habitude mais j’ai été franchement émue par la fraîcheur et l’authenticité de la région. Rien que du beau et du vrai.

Chaleur et découvertes

Nous sommes arrivés fatigués mais avons rapidement réussi à décrocher au moment où nous avons fait notre premier arrêt à La Pocatière où nous avons fait le plein de petits gants et de tuques car la brise du fleuve était un brin plus fraîche que celle de la ville. Bref, un stop pour se dégourdir les jambes et pour observer le paysage du haut de la tour d’observation.

Nous avons poursuivi notre chemin vers le Grand Labyrinthe Servlinks afin de nous perdre dans les champs de maïs mais notre plus petite a décidé de profiter de la balade en voiture pour y faire un petit roupillon. J’ai tout de même pris le temps de capter quelques clichés de l’endroit caché.

L’automne était officiellement installé dans la région, les feuilles des arbres coloraient le paysage telle une fresque peinte à la main. Nous avons continué notre route vers la municipalité de Kamouraska pour y passer notre première nuit à l’Auberge le Manoir de Rose. Notre chambre nous attendait avec un décor champêtre et une fenêtre nous offrait une magnifique vue sur la rue principale. Inspirée par la maman de la propriétaire, cette dernière a su décorer avec goût tout en y mettant une touche personnalisée à la mémoire de Rose.

La municipalité de Kamouraska m’a chaviré le cœur. Ses commerçants attentionnés, ses produits du terroir qui honorent leur héritage, ses résidents qui marchent et qui se saluent mais surtout sa douceur et son calme. Notre séjour fût bref mais j’ai tout de même eu le temps de vivre quelques coups de cœur dont la cantine du terroir chez Mamie où j’ai dégusté le plus succulent de burgers à l’esturgeon noir du Saint-Laurent avec son pesto de coriandre, ses carottes au citron et ses cornichons brillamment marinés. Je referais la route demain matin pour remanger ce même dîner!

La région est définitivement un must pour tous les épicuriens de ce monde. Les restos sont tous aussi magnifiques les uns que les autres mais j’ai eu un petit faible pour le Café du Clocher qui m’a servi un succulent latte qui a su me réchauffer lors de notre balade à pied.

Dernières récoltes avant l’hiver

Après une bonne nuit de sommeil, nous avons mangé le petit dej à l’auberge et avons pris le temps de jaser avec l’hôtesse et propriétaire où j’ai découvert plusieurs points en commun entre elle et moi. La vie nous propose parfois des rencontres, comme celle-ci, qui nous parlent et nous touchent. Au manoir de Rose, je me suis sentie chez moi! Ce matin-là, il faisait sombre et la pluie était au rendez-vous. Nous avons repris la 132 vers Rivière-du-Loup en passant par les plus belles municipalités du monde! Le soleil s’est finalement pointé le bout du nez et nous sommes arrêtés à plusieurs endroits pour assimiler toute cette beauté qui s’offrait à nous. Une visite dans la région ne pouvait être complète sans un arrêt obligatoire à la microbrasserie Tête d’Allumette située à St-André-de-Kamouraska où j’y ai rencontré, par hasard, une amie de chez nous. Puisque nous avions nos enfants avec nous, nous ne pouvions avoir accès au bar alors j’en ai profité pour faire le plein de bières locales que je pourrai déguster dans le confort de mon salon.

En lisant le guide touristique de Rivière-du-Loup, je suis tombée sur une activité qui m’a beaucoup interpellée. Nous nous sommes donc rendus à La Manne Rouge, je récolte pour y faire de l’auto-cueillette de légumes. L’organisme local a pour mission de développer l’autonomie alimentaire en incluant un levier d’insertion professionnelle. Nous y avons cueilli des betteraves, des patates, des oignons et des citrouilles! Les filles ont eu énormément de plaisir à jouer dans la terre avec leurs truelles et leurs pots.

Par la suite, nous avons marché le Vieux Rivière-du-Loup mais n’avons pas pu visiter les boutiques puisque celles-ci étaient fermées. Nous ne sommes plus habitués à la fermeture des magasins les dimanches hein! Nous avons pu au moins mettre les pieds à la boutique Noël au Château qui a su émerveiller mes enfants.

Notre hôtel le Quality Inn Rivière-du-Loup, situé à deux pas de là, nous offrait une suite familiale avec une chambre fermée pour les filles! Elles ont adoré leur lit superposé et la petite télé sur le mur.

C’est au resto-pub l’Estaminet que nous sommes allés souper. Nous avons réservé assez tôt afin de pouvoir profiter de la piscine et du spa de l’hôtel. Nous avons commandé de la pizza aux légumes de saison qui était d’ailleurs très bonne! Nous avons mangé en quatrième vitesse puisque les enfants ne pensaient qu’à leurs plongeons mais c’est un peu ça aussi voyager avec des minis. Nous avons beau dire qu’ils vont suivre notre cadence mais en réalité, ce sont eux qui décident!

À bientôt Bas-Saint-Laurent

Notre court séjour a été exceptionnel. Depuis que j’ai fait le choix de découvrir mon Québec avant de remettre les pieds à l’étranger, je ne cesse d’être surprise par toute la beauté de notre belle province. Je me sens de plus en plus attirée par les régions, par la nature et par l’histoire des gens qui y habitent. Faites le test et vous ne serez pas déçus de ce que vous découvrirez.

Cher Kamouraska, ce n’est que partie remise.

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :