Savourez la vie comme un chef au restaurant 425°F, nouvelle table de Ste-Thérèse

La scène culinaire de le rive nord de Montréal ne cesse de croître! La ville de Ste-Thérèse vient notamment d’accueillir le restaurant 425°F , situé dans les locaux de l’ancienne Cage aux Sports au 100 place Fabien Drapeau. Pour y avoir passé plusieurs soirées dans ma vingtaine, je peux vous dire que les 10 000 pieds carrés occupés par l’ancienne brasserie ont été complètement transformés. Le restaurant est franchement grandiose! Pensé par nul autre que Zébulon Perron, l’espace gravite autour du cellier, pièce de résistance de l’établissement, qui propose plus de 2000 bouteilles en importation privée. Le restaurant, ouvert depuis peu, offre une gastronomie du terroir brillante mais surtout, accessible.

Manger végé au 425°F

J’ai eu l’honneur d’avoir été invitée au lancement officiel du restaurant 425°F auquel j’ai été accueillie comme une reine. Je fus instantanément conquise par le concept architectural innovant, moderne et ô combien impressionnant. Bref, pour avoir une formule gagnante, il faut non-seulement que le décor soit impeccable mais également que ce soit mangeable! Le 425°F a définitivement gagné son pari. Je n’ai rarement aussi bien mangé. Tous les plats auxquels j’ai goûtés étaient délectables. Je dois absolument lancer des fleurs à Frédéric Dufort, chef du restaurant 425°F et homme passionné par son métier. Alors que les entrées étaient distribuées, au début de la soirée, je lui ai mentionné être végétarienne. Ce dernier m’a concocté spontanément des aubergines frites à la coréenne. Quelle attention appréciée! Frédéric prend soin d’adapter les différents plats selon les allergènes et les régimes alimentaires spécifiques de ses clients et c’est ce qui assurera le succès de son établissement.

Au menu…

Parmi les plats offerts à la carte, j’ai pu en déguster quelques-uns dont le tartare de saumon, les calmars frits, le risotto à la courge musquée et le décadent plateau de desserts. Tout ce qui nous a été offert était exceptionnellement délicieux mais je vous avoue avoir eu un coup de cœur pour les cavatelli à la bisque de crustacé et son ricotta maison ainsi que la pieuvre grillée qui bat haut la main celle que j’ai mangée en Grèce, ce qui n’est pas peu dire! Chaque plat était accompagné d’un vin soigneusement sélectionné par le sommelier. Je ne m’y connais pas vraiment en la matière mais une chose est certaine, ils étaient tous très agréables au goût. Je laisserai le soin à mes amis des Bars Tendres et des Vilains Tannins de vous expliquer les différentes particularités de chacun.

Ce restaurant s’ajoute dorénavant à la liste de mes endroits préférés et ce, même après une seule visite. Vous y êtes les bienvenus pour un dîner, un souper et même pour y acheter quelques délices pour impressionner vos invités. Le garde-manger du 425°F propose une sélection de produits fins dont des viandes vieillies, des produits du terroir, des sucreries et des bières d’ici pour les soirs plus pressés. Tout pour dire que je suis conquise par le 425°F, son équipe et sa gastronomie.

Santé!

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :