Tomber en amour avec les régions en 3 étapes

Crédit: Facebook/JcLemayphoto

Lorsque je suis déménagée à Rimouski, il y a bientôt cinq ans, j’ai eu de la chance car je suis tombée en amour avec cette région qui m’accueillait le temps de mes études universitaires. Je me suis même fait prendre au jeu : j’ai envie de prolonger ce séjour au Bas-St-Laurent et à Rimouski pour un temps indéfini.

Que ce soit pour y vivre ou simplement pour vos prochaines vacances en famille, les régions regorgent de trésors qui ne demandent qu’à être découverts. Je vous offre ainsi mes trois conseils, que j’ai moi-même appliqués à mon arrivée à Rimouski, pour tomber en amour avec la région.

1. S’informer

Le Québec est composé de 17 régions administratives et il ne faut surtout pas faire l’erreur de croire qu’elles sont toutes semblables. Chaque région possède ses particularités, ses forces et ses faiblesses. Ainsi, avant de partir, il faut savoir deux choses : ce que nous recherchons et ce que l’endroit peut nous offrir.

Je suis une fille qui adore les étendues d’eau. Comme ma mère me répète souvent, je suis un poisson ! Alors forcément, l’eau joue un rôle central dans mon choix et mon appréciation de l’endroit que je visite. La Côte-Nord, la Gaspésie, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, par exemple, sont des régions que je privilégierais. D’ailleurs, mon amour pour l’eau est probablement l’une des causes de mon attachement pour Rimouski. Avoir accès au fleuve Saint-Laurent aussi facilement en plus de bénéficier de différents attraits qui le mettent en valeur sont de gros bonus à mon expérience bas-laurentienne.

Crédit: Facebook/ JcLemayphoto

Se connaître et connaître la région sont donc deux éléments cruciaux dans l’appréciation de notre séjour, qu’il soit court ou long.

2. Éviter les grandes bannières

Pour éviter que notre expérience de voyage ne soit la même d’une fois à l’autre, d’un endroit à l’autre, il faut éviter les grandes bannières commerciales que nous retrouvons dans n’importe quelle ville. Pour créer une expérience unique, il faut s’ouvrir à des lieux uniques.

Prenons les restaurants par exemple. J’admets qu’en famille, une chaîne connue comme St-Hubert est une valeur sûre. Nous savons ce qu’il se trouve dans le menu et nous sommes assurés que les enfants aimeront. Cependant, quel souvenir garderez-vous de cette visite ? Je vous conseille plutôt d’essayer de petits restaurants locaux que vous ne retrouverez pas ailleurs. Nous pouvons être facilement surpris par ce que les lieux ont à nous offrir, et ce, peu importe la grosseur de la municipalité. Restaurants familiaux, fine gastronomie, pubs et microbrasseries et bien plus encore sont à notre portée. Il suffit d’ouvrir l’œil et d’éviter la zone de confort. Et n’ayez pas peur ! Si vous avez des enfants avec vous ou des bouches plus difficiles, n’oubliez pas que vous n’êtes pas les seuls. Vous trouverez ce dont vous avez besoin au petit restaurant du coin, alors tentez l’expérience !

3. Sortir des sentiers battus

Ce point-ci s’adresse surtout aux personnes souhaitant s’établir dans la région choisie, mais elle peut aussi s’appliquer aux touristes et visiteurs.

Évidemment, notre réflexe en arrivant quelque part sera de visiter les attraits touristiques majeurs. C’est le piège dans lequel il ne faut pas tomber. Pourquoi ? Parce que si nous visitons les mêmes attraits que tout le monde, nous restons dans la catégorie « visiteur ». Nous garderons en mémoire les mêmes souvenirs que toutes les autres personnes de passage et nous aurons le sentiment d’être une personne dans la masse. Ce n’est pas l’objectif. L’objectif est de tomber en amour avec l’endroit choisi et, pour y arriver, il faut créer sa propre histoire avec le lieu. Partez à la rencontre des locaux et discutez avec eux. Quels sont leurs activités et leurs endroits préférés de la ville (ça pourrait vous aider pour le point #2) ? Découvrez ces petits trésors cachés. Les grands attraits touristiques font souvent de l’ombre à d’autres, plus modestes, qui ont toutefois la capacité de nous faire sentir bien et chez soi. Ce sont ces endroits-là qu’il faut trouver pour y bâtir notre expérience personnelle et se sentir dans un endroit unique.

Ces trois conseils sont tout simples et je pourrais les résumer en un seul grand point : tomber en amour avec une région (ou plusieurs !) demande de s’investir dans la découverte. Il faut laisser une partie de nous-mêmes et s’ouvrir à ce qui s’offre devant nous. Il s’agit en fait d’un dialogue entre l’endroit et nous. Comme une relation humaine, il faut la bâtir (puis l’entretenir !)

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :