#NotreDameDeParis : 6 églises emblématiques de la Rive-Nord

Le lundi 15 avril, des gens de nationalités et confessions diverses étaient bouleversés en apprenant qu’un des lieux saints les plus emblématiques du monde était la proie des flammes : la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. Pour ma part, la nouvelle de la dégradation de ce bâtiment patrimonial m’a fait réaliser que je tiens souvent pour acquis notre patrimoine et qu’on parle plus souvent des églises du Québec pour dire qu’elles se vident que pour souligner qu’elles sont une richesse patrimoniale et le point central de la majorité des villes et villages du Québec. Pour cela, j’ai décidé de prêter une attention à quelques-uns de ces bâtiments incontournables de ma région.

  1. Église Saint-Charles-Borromée, Terrebonne

Contrairement à la plupart des églises du Québec, celle-ci est complètement éloignée du centre de la ville. Faisant face à la rivière des Mille Iles et dos à un champ, elle a été construite dans les années 1960 selon les plans de style moderne de André Ritchot après que l’église originale, érigée en 1683, ait été détruite par un incendie. Le parc de la Fabrique, situé en face, est un endroit tranquille pour arrêter lors d’une promenade en vélo sur la piste cyclable de la rue Saint-Charles.

2. Église Notre-Dame-des-Champs, Repentigny

En passant par Repentigny, on peut apercevoir « La Sacoche ». Ce surnom qui fait sourire évoque néanmoins de façon plutôt juste l’architecture du bâtiment. Cette église de style moderne au look pour le moins unique a été imaginée par Roger D’Astous et Jean-Paul Pothier en 1963. Une curiosité qui vaut le détour pour les amateurs de kitch!

3. Église Sainte-Thérèse-d’Avila, Sainte-Thérèse

Cette église est classée comme immeuble patrimonial pour l’influence du courant éclectique dans sa construction, qui a eu lieu de 1885 à 1887 par Maurice Perreault et Albert Mesnard. Située en plein cœur du centre-ville de Sainte-Thérèse, la bâtisse peut accueillir des spectacles intimes et uniques. La prochaine artiste à s’y produire est Lorane, dans le cadre du Festival Santa Teresa, le 18 mai prochain.

4. Église de Saint-Eustache, Saint-Eustache

Cette église est un des rares témoins d’affrontements ayant eu lieu en sol québécois. On peut y voir encore aujourd’hui des traces de boulets de canon tirés par les troupes britanniques alors que des patriotes étaient cachés à l’intérieur lors d’une bataille le 14 décembre 1837. Outre sa valeur historique, l’église présente aussi un attrait architectural, artistique et archéologique. C’est un arrêt incontournable du circuit patrimonial à Saint-Eustache.

5. Cathédrale de Saint-Jérôme, Saint-Jérôme

D’abord construit en 1838, le lieu de culte de la paroisse de Saint-Jérôme a dû être agrandi à la fin du XIXe siècle pour prendre la forme qu’on peut admirer de nos jours. En effet, le légendaire curé Antoine Labelle a pris en charge la paroisse en 1868, entrainant un remarquable développement de la région. Aujourd’hui, la cathédrale contient un musée rendant hommage au curé Labelle, ce qui peut s’avérer une visite intéressante dans le cadre d’une tournée des Pays d’en haut.

6. Paroisse Sainte-Rose-de-Lima, Laval

Impossible de la manquer, celle qui illumine le Vieux Ste-Rose fait partie des monuments emblématiques de la région lavalloise. Sa construction aura duré 4 années et son inauguration eu lieu le 18 décembre 1856. Aujourd’hui, plus de 163 ans plus tard, elle sert de lieu de culte pour certains croyants, d’espace culturel alors que plusieurs spectacles y sont offerts à l’intérieur et à l’extérieur en plus de faire partie du patrimoine de la ville.

Crédit: Instagram/ma_banlieue

Sources :

  • Répertoire du patrimoine culturel du Québec

  • Wikipédia

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :