Faire du camping, autrement

Depuis que je suis petite, mon entourage m’a toujours encouragée à faire tout ce que je désirais, de découvrir le monde à ma façon. Bon, je ne peux pas vous dire que tout ce que j’ai essayé a été une réussite mais je devais le découvrir par moi-même. Alors après avoir fait les scouts durant mon adolescence, voilà que je dis à mon copain récemment : ‘’ Pourquoi on n’irait pas faire du camping ? ’’ Lui qui adore la nature et le camping, vous pouvez imaginer à quel point il fut heureux. Pour moi ce fut une première belle expérience hors du commun. Atteinte d’une malformation à la colonne vertébrale depuis ma naissance nommée spina-bifida, je me déplace ainsi en fauteuil roulant depuis que je suis toute jeune mais y’a pas grand chose à mon épreuve, surtout pas le camping!

Le plaisir commence alors avec les préparatifs, ouf ! Je n’avais pas réalisé à quel point ça prenait du temps pour organiser cette aventure ! Trouver le lieu, l’équipement et que tout ça soit adapté et disponible pendant nos vacances, toute une tâche ! Avec l’aide du site de Kéroul qui regroupe tous les établissements avec de l’information sur l’accessibilité au niveau du tourisme, nous avons finalement trouvé le camping Baie Sauvage, faisant partie de la SÉPAQ à 3 heures de Montréal. De quoi se dépayser un peu mais tout de même avec de l’électricité une grande salle de bain et une douche avec banc de douche intégré. Ce sont des éléments essentiels pour moi qui doivent être pris en considération.

Ensuite, nous avons fait l’achat d’une tente assez grande pour nous deux ainsi que mon fauteuil roulant; un fauteuil roulant à la pluie battante ce n’est pas super! Pour la tente, il était important pour nous d’en trouver une dans laquelle je pouvais facilement accéder, avec le rebord de hauteur minimale et un matériel assez solide pour pouvoir rouler facilement. Nous voulions une expérience de camping totale, j’ai aidé pour monter la tente mais je n’aurais pu le faire seule, évidemment. Il y a également possibilité de loger dans une tente Huttopia ou yourte (sites prêt-à-camper) à certains parcs à explorer si vous êtes seul ou pour vivre une autre expérience dans la nature.

Pour ce qui est de dormir, j’ai gardé mon lit de camp des scouts, bien pratique! Pour une personne en fauteuil roulant, il est bien important de pouvoir avoir un lit ou matelas au même niveau que les roues, beaucoup plus facile pour le transfert. Pourquoi se compliquer la vie! Pour cuisiner, nous avions une plaque à deux ronds électriques auxquels je pouvais facilement accéder. Ce sont tous des éléments essentiels et surtout à ne pas négliger pour passer une semaine en camping et surtout de pouvoir en profiter!

Ce fut une belle semaine reposante dans la nature, avec les chevreuils, les suisses, les moustiques et autres insectes. (Bon je ne peux pas vous dire que j’en raffole…mais j’ai survécu hihi) Le site du camping était fait de petites roches, pas si mal pour rouler.

Comme toutes les autres activités auxquelles je participe au quotidien, je m’ajuste et je trouve une façon de faire dans la mesure du possible; je fais même du Crossfit. Un monde de possibilités s’ouvre à moi à chaque jour et j’ai pleinement envie d’en profiter!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :