Noël n’est pas au magasin: des fêtes sans cadeaux c’est possible?

J’aime bien l’effervescence de la période des fêtes; les tounes de Noël dans les speakers des stationnements de centre d’achat, les marchands dont la tête est recouverte d’un bonnet rouge et blanc et les gens qui semblent soudainement un peu plus souriants. Dès le début décembre, je me sens excitée par l’arrivée imminente des congés fériés.

Cependant, plus les festivités approchent, plus mon excitation se transforme peu à peu en angoisse. Le stress de  »devoir » trouver le cadeau parfait, l’organisation des réunions de famille, le bris dans la routine et la fatigue cumulée qui a peine à souffler.

Je ne suis pas une grande adepte des cadeaux obligés. J’aime faire plaisir à autrui lorsque le moment est opportun et non forcé par une date déterminée. Je DÉTESTE faire le tour des magasins à la recherche du cadeau idéal. Noël c’est rendu un peu ça. Acheter pour acheter. Dépenser pour une gogosse impersonnelle qui se retrouvera l’an suivant dans un échange de cadeaux  » j’en ai eu, j’en veux pu ». J’ai fait quelques guides question d’alléger votre recherche d’un présent issu d’une entreprise locale mais je ne peux m’empêcher de me questionner sur cette nécessité de donner.

C’est tellement difficile de déconstruire cette illusion du Noël idéal avec les gens réunis autour du sapin qui déballent leurs cadeaux tant espérés, et des enfants qui ne garochent pas le premier présent en impatience du deuxième. Je ne sais pas pour vous mais mes enfants ont tellement de jouets que je pourrais m’ouvrir une garderie familiale demain matin et le problème c’est qu’elles n’apprécient même plus ce qu’elles ont. L’excitation de déballer un nouveau joujou semble beaucoup plus importante que la bébelle en question. C’est tellement dommage. Cette surabondance me dépasse et me trouble.

Je me demande sincèrement comment faire pour briser ce cycle infini de surconsommation. Noël sans cadeau, est-ce possible? Un sapin décoré de boules et de guirlandes sous lequel Santa ne déposera pas de cadeau, ça se fait? Oui mais ça brisera la magie pour les enfants qu’on ne cesse de me répéter. Je n’ai pas de réponse ni de solution mais je pense qu’il est important que je partage ma réflexion. Je ne suis pas plus catholique que le pape, j’ai acheté quelques présents pour les miens mais nettement moins que les autres années. À la place, je nous ai payé un séjour à la grosse pomme et un weekend en famille dans un chalet. Il est là le vrai bonheur, à mon humble avis.

Je ne révolutionnerai rien avec ce petit article mais tant qu’à recevoir un bien matériel, j’aimerais plutôt qu’on prenne le temps de me demander comment je vais une fois de temps en temps en écoutant VRAIMENT ma réponse. J’aimerais qu’on me propose de passer prendre un café un soir comme ça à l’improviste. Recevoir une lettre par la poste sur du papier parfumé ou encore m’inviter à une soirée que je n’ai pas besoin d’organiser!

Sur une note plus festive, je vous souhaite tout de même une période des fêtes reposantes, sans excès et remplie d’amour et de santé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :