Personnel en milieu scolaire, merci pour tout et profitez de vos vacances parce que vous le méritez

À quelques heures des vacances des fêtes, les pas sont plus lourds et les cernes plus creuses qu’en août. Comme toujours, certaines langues sales diront que nous, les profs (parce que c’est connu que nous sommes toutes profs dans une école), sommes gras dur et gâtées pourries. Des vacances à Noël, une couple de jours à Pâques et DEUX MOIS en été, pourquoi sommes-nous si épuisées à l’année?

Je vous dirais que les différentes raisons reliées à notre épuisement proviennent malheureusement de bien plus haut que nous. Dans un premier temps, les coupures budgétaires des dernières années nous ont fait mal, bin mal. On manque de staff, il est devenu pratiquement impossible de se faire remplacer par des personnes qualifiées, nos classes débordes, on manque de temps, de bras et d’heures dans une journée pour tout faire.

Les heures de bénévolat se cumulent en même temps que les comptes et les factures et pourtant, notre salaire plafonne au même titre que nos postes et nos avantages sociaux. But yet, criff qu’on l’a facile aux yeux de la société. Don’t get me wrong, je ne changerais mon travail pour tout l’or du monde; les moments passés avec mes élèves sont purs et vrais et j’aimerais vous dire que c’est ça ça ma paye mais avec deux enfants, une petite maison et un pug, j’ai besoin d’un petit peu de blé pour nourrir toute cette belle gang.

Cette semaine, en écoutant Paul Arcand discuter avec une dirigeante d’entreprise qui amène toute son équipe dans le sud pour Noël, je me suis demandée comment se fait-il qu’un emploi aussi nécessaire que le nôtre a si peu de reconnaissance? Je n’ai pas de réponse…

Je prends ce moment pour souhaiter des vacances douces et calmes à toutes mes collègues enseignantes, préposées, éducatrices spécialisées et en service de garde, surveillantes de dîner, secrétaires, concierges ainsi qu’aux directrices et adjointes. On deal avec l’être humain dans des conditions pas toujours évidentes. Notre passion est parfois épuisante et ces semaines de congé nous obligent à prendre un mini moment pour nous, pour notre santé mentale mais également pour préparer la deuxième moitié de l’année parce que notre cerveau n’est jamais réellement en congé (lol pas lol).

Avant de quitter demain pour deux semaines loin de l’école et des récrés, je vous invite à serrer vos collègues dans vos bras, de vous soutenir et de souligner vos bons coups parce que c’est cette solidarité qui nous permet de rester aussi passionnées par ce merveilleux domaine qu’est l’éducation.

Bon congé et merci pour votre patience et votre dévouement au quotidien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :