Ma maison en quarantaine: cet éternel bordel

Nous entamons officiellement notre troisième semaine de confinement, à 4, dans une petite maison. Nul besoin de vous dire que malgré le grand privilège que nous avons, ce n’est pas pas toujours jojo dans la casa Ma banlieue. Les journées sont parsemées de querelles et de crisettes. Quand ce ne sont pas les enfants, c’est moi ou mon chum. On ne s’en sort pas, on a beau se faire un semblant de routine, cette situation complètement surréelle pousse nos limites et notre patience. Disons que l’introspection et le recul sont plus que nécessaires et que le lâcher prise est loin d’être évident mais ô combien essentiel pour la sauvegarde de notre santé mentale.

Excited Marie Kondo GIF - Find & Share on GIPHY

Maudit bordel

Je vais vous le dire bien franchement, ma maison n’a jamais été aussi en désordre. En plus d’être dans les boîtes parce que nous déménageons dans 2 mois, voilà que ma maison au grand complet s’est transformée en CPE. On a beau vouloir ramasser au fur et à mesure, nous avons rapidement réalisé que 2 enfants en bas de 6 ans, en confinement, ça se peut qu’ils s’éparpillent et jouent un peu partout. Je ne ferai pas comme si ça ne me dérangeait pas. En fait, ça me rend complètement dingue mais je choisi mes combats. Nous ramassons une fois dans la journée avant le dodo et j’ai baissé mes standards. C’tu bien, c’tu pas bien, je ne saurais vous le dire mais je fais de mon mieux. J’envie ceux et celles qui ont le temps de laver leurs planchers et de trier leurs tiroirs, je n’ai pas encore trouver l’équilibre qui me permet de le faire mais je ne perds pas espoir. Une journée à la fois. Que dis-je; une heure à la fois.

Basketball Wives Mess GIF by VH1 - Find & Share on GIPHY

Au-delà de vivre toute la famille entre 4 murs, nous tentons de survivre au confinement en zigzaguant parmi les boîtes et les piles de stock à donner. Nous avons l’habitude de faire des grands ménages et d’aller offrir nos dons au Jardin de la Famille de Fabreville ou au Grenier Populaire mais étant donné le contexte actuel, nous devons conserver nos dons jusqu’à ce que la situation redevienne « normale ». Trier ses choses dans le but de vider la maison mais devoir empiler les sacs à donner c’est loin d’être idéal mais c’est la bonne chose à faire. On va s’en sortir ensemble de ce maudit bordel et d’ici-là, je serai reconnaissante d’avoir le luxe d’avoir un toit et des jouets pour mes enfants même s’ils traînent à la grandeur de la maison.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :