De bénévole en santé à personne infectée: l’inspirante histoire de ma belle amie

J’ai la chance d’être entourée de personnes généreuses et altruistes qui n’ont pas peur d’aller au front pour aider les plus vulnérables. Une amie à moi, que j’aime beaucoup, a répondu à l’appel de notre Premier Ministre et s’est rendue dans un centre d’hébergement pour personnes âgées afin de prêter main forte au personnel sur place à titre de bénévole. Cette parfaite humaine est maintenant infectée.

Quand la santé va tout va

Tout allait bien jusqu’à ce qu’elle se mette soudainement à faire de la fièvre: » Je me suis levée en pleine forme et à midi, ça m’a frappée d’un coup. J’étais incapable de bouger comme si je venais tout juste d’être happée par un gros camion. Je me suis tout de suite rendue à un centre de dépistage pour personnes symptomatiques et c’est là qu’on m’a entré un bidule dans le nez jusqu’au cerveau qui allait déterminer si oui ou non j’étais infectée » me racontait-elle. Elle a de la chance car ses symptômes sont, quoi que fort désagréables, tout de même légers comparables à ceux du virus de l’influenza soit de la forte fièvre et des courbatures. Elle n’a ni toux ni perte d’odorat ou de goût. Lorsqu’elle m’a annoncé la mauvaise nouvelle, mon premier réflexe a été de lui demander si elle regrettait d’être allée au front et elle m’a répondu, sans hésitation :  » non » . Elle a même renchéri qu’elle souhaitait y retourner aussitôt que sa quarantaine sera terminée. J’étais bouche-bée.

Hypocondriaque et immunosupprimée, je me suis mise à paniquer pour elle alors qu’elle vit la fâcheuse situation d’une façon très zen et résiliente. Elle m’a d’ailleurs mentionné qu’elle se considère très chanceuse d’être en santé et qu’elle sait qu’elle s’en sortira indemne et s’inquiète plutôt pour les résidents du centre où elle travaillait qui risquent d’être davantage incommodés par le virus. Il s’agit pourtant d’un centre où quelques cas seulement ont été recensés bien loin des foyers d’éclosion dans les différents CHSLD du CMM. (C’est rendu que je parle comme M. Legault). Mon amie y portait tout l’attirail de protection et faisait méga attention mais le foutu COVID a réussi à faire son chemin . Ce monstre invisible est en train de nous rendre complètement fous. Il est partout et s’attaque à tout le monde sans discrimination.

Je veux prendre ce moment pour lever mon chapeau – ou ma visière – à toutes les personnes qui, comme ma belle amie, se sacrifient pour aider leurs prochains. C’est tout à votre honneur et je sais bien que vous ne le faites pas pour avoir de la reconnaissance mais je tiens à vous dire à quel point vous êtes braves, merveilleuses et résilientes. Une chance que nous vous avons et sachez que si on s’en sort, ce sera en grande partie grâce à vous.

Thank U GIF - Find & Share on GIPHY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :